NOMOUSSE ENDURO TUBELESS

Toujours avec caméra sans pouvoir baisser la pression ou mousse, sans pouvoir ajuster la dureté ?

Achetez votre enduro NomOusse dans notre boutique

LE PLUS ÉVOLUÉ EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ ET D’ADHÉRENCE EN TOUT TERRAIN

Nouveau système «sans caméra» pour une utilisation hors route a été conçu par deux ingénieurs enduro praticiens. Résolvez le pincement du tube et obtenez une adhérence et une protection de la jante maximales avec NomOusse pro, le tubeless le plus évolué.

Javier Ortiz de Urbina Angoso et Javier Ortiz de Urbina González, ingénieurs et créateurs de NomOusse.

Si vous êtes distributeur ou atelier, contactez-nous.

Qu'est-ce que NomOusse?

 Solution hors route Tubeless

Il s’agit d’un système composé d’un petit pneu et de sa caméra, qui sont montés sur la jante, à l’intérieur du pneu tout-terrain. NomOusse remplit trois fonctions:

1-Scelle: L’extérieur du nomOusse, gonflé à 4 ou 6 bar, appuye contre l’intérieur du tout-terrain, générant une chambre à air pour le fonctionnement du tout-terrain. Cette chambre est étanche à la jante et peut être gonflée à la pression requise par l’utilisateur.

2-Fixation:– Le pneu interne nomOusse, entre 4 et 6 bars, exerce une force de 1500 kg contre l’intérieur du tout-terrain et la fixation du pneu tout-terrain à la jante, en évitant tout déplacement.

3-Protection:– NomOusse, en outre, dépasse de 3 cm de la jante, est le seul système de tubeless sur le marché qui assure une protection efficace de la jante contre les chocs et un support de roulement même à vide.

Qu'est-ce que Tubeless pour l'enduro?

Au sens propre est sans chambre à air ou pneu sans caméra.

Dans le passé, tous les jantes étaient faits de rayons et tous les pneus portaient une caméra. Par la suite, des roues solides en acier ou en alliage et des pneus tubeless sont sortis.

Ceux-ci ont un bord lisse qui s’adapte contre la jante, à l’aide de pâte de montage. Son utilisation a été largement répandue en simplifiant le montage et en étant plus sûre. Sur les motos tout-terrain, l’utilisation de pneus sans chambre à air se heurte à deux inconvénients:

1-Les impacts contre les pierres et le sport nécessitent l’utilisation de jantes légers et très résistants. Ceci n’est fourni que par des jantes à rayons.

2-La fixation. Augmenter l’adhérence au sol, obligent à utiliser des pressions de pneus comprises entre 0,8 et 0,3 bar. Ces pressions ne garantissent pas que le pneu est fixé au jante.

Les deux thèmes 1) et 2) forcent l’utilisation de caméras et mâchoire de fixation du pneu comme option habituelle.

NomOusse Système Tubeless pour une utilisation enduro hors route

TOUS LES AVANTAGES

NomOusse fait la différence Pourquoi? Parce que ce sont tous des avantages

INSTALLATION

Nous vous expliquons comment installer votre nomOusse pour que vous en profitiez

DESIGN SIMPLE ET ROBUSTE

Système conçu pour servir d'arrêt et de support et de roulement d'urgence.

Comment fonctionne NomOusse?

Lors du gonflage du nomOusse à 4  ou 6 bar, il appuie contre l’intérieur des talons du tout-terrain, sur une surface d’environ 10 mm de largeur avec une force équivalente à 1 500 kg. Il en résulte l’étanchéité entre les deux et la fixation ferme du tout-terrain au jante. Il sert également de support d’arrêt et de roulement d’urgence.

PLUS SÛR 

En ne portant pas de caméra, la possibilité de l’écraser est nulle. Cela permet de fonctionner avec moins de pression. Une pression plus faible signifie plus de surface d’appui et moins d’usure. Une crevaison est fixée sans démonter le pneu, avec un kit de réparation tubeless. Le frein pneu est un point faible des autres systèmes. En 2000 km, la roue fait un million de tours et les chances de heurter le frein de couvercle et de le casser.

LE PLUS LÉGER

 En ce qui concerne la chambre a air renforcées et le frein pneu, 250 gr, 140gr par rapport à la chambre normale sont réduits. Par rapport à la mousse + freine pneu, le gain de poids est de 850 gr, en roue de 18 ”. De plus, comme le poids est suspendu à l’extrémité du bras oscillant, il en résulte une amélioration considérable du travail de la suspension.

PLUS FLEXIBLE 

Pour s’adapter au terrain, il suffit de fléchir le pneu. Adaptation maximale. Le “toucher” s’améliore par rapport à l’utilisation de caméra, notamment par rapport à la mousse.

PLUS ADHÉRENCE

La pression plus faible (1), la légèreté (2) et la flexibilité (3) ont une augmentation très importante de la traction. Également en moins de rebonds et plus de confort de conduite. La pression est ajustée à vos besoins

 PLUS ÉCONOMIQUE

 Le système nomOusse est simple et son prix est inférieur à celui de la mousse ou d’autres systèmes, parce que il est réutilisable plusieurs fois, sans se dégrader, et permet une meilleure utilisation du pneu. Il vous suffit de prendre soin de ne pas l’endommager avec le démontable lors du changement de la pneu tout terrain. –Voir les instructions en pdf-.

PAS BESOIN DE PERCER LA JANTE 

Le trou de frein du pneu est utilisé pour la deuxième soupape. De plus, la jante est gardé propre de la boue à l’intérieur, grâce à la parfaite étanchéité contre le pneu.

PLUS ÉCOLOGIQUE 

Le pneu attrape plus et creuse moins. Le nomOusse réduit le poids du caoutchouc, est réutilisé et est recyclable – les trois R de l’écologie -.

PROTÉGE LA JANTE

Le nomOusse talonne fermement le pneu, l’empêchant de bouger sur la jante, d’entrer dans le sol et de l’abrasion sur le pneu avec la couleur typique de la poudre d’aluminium. De plus, 30 mm dépassent des bords de la jante tout au long du contour, car il n’a pas de frein de pneu, ce qui amortit les bosses contre les marches, protégeant la jante contre les bosses, ainsi que la valve de gonflage. Les écrous à rayons sont également plus attachés

Installation NomOusse pour les motos d'enduro

Montez votre nomOusse en 7 étapes simples dans votre maison. Ci-dessous vous avez les instructions et vous aurez toujours sur cette page la vidéo de montage du système sans came nomOusse pour votre Enduro Moto.

Assemblage NomOusse (pour usage Offroad uniquement) Un assemblage correct est un gage de satisfaction

Elle doit être propre et sans projection interne qui pourrait percer le tube. La jante doit avoir le ruban de protection des rayons en bon état, pour protéger le tube. Un ruban de 28 mm de large et 0,8 mm d’épaisseur convient parfaitement. Montez-le de manière à ce qu’il s’adapte bien sans être trop serré. Le système n’a pas besoin d’un frein de jante.

Le système possède deux valves, une pour la chambre à air et l’autre pour le tout-terrain. Chacun devrait sortir par un trou dans la jante. Mettez la caméra de la NoMousse à l’intérieur de la NoMousse, partiellement et un peu d’air à la caméra pour qu’elle décolle. Placez les valves dans les trous de la jante et fixez-les avec quelques tours de capuchon. Rentrez le reste de la caméra dans le pneu NoMousse. Lubrifiez les bords de la NoMousse avec de la pâte de montage et insérez le Nomousse entier et son tube en même temps dans la jante, à la main, en avançant depuis les valves, sans écraser le tube et sans tirer sur les valves. La partie du NoMousse qui rentre dans la jante doit être déplacée vers la partie centrale de la gorge, avec un diamètre plus petit, pour faciliter le montage. Si nécessaire, aidez avec une levier cuillère. Gonflez légèrement -1 bar- et vérifiez que la nomOusse et ses valves s’emboîtent bien sur la jante. Lubrifiez bien tout le pneu bleu, y compris les deux côtés. Cela facilite l’assemblage et l’étanchéité.

Le pneu doit être propre. Vérifiez bien les flancs internes et éliminez tout élément étrange qui pourrait rendre difficile l’étanchéité.

La jante avec le NoMousse monté, gonflée à 1 Bar, doit être placée à l’intérieur du pneu tout-terrain. Lubrifiez bien les côtés intérieurs et les bords du pneu. Appuyez contre le sol pour que le tout-terrain reste ovale en ouvrant le pneu. Sur des pneus très durs, comme le Desert, il peut être utile d’utiliser une élingue, d’un côté. Appuyez la jante contre le pneu pour le placer à l’intérieur, mieux aider avec un levier de l´aeutre part. Relâchez la pression du NoMousse. Mettre le pneu sur la jante d’un côté puis de l’autre, COMMENCER AVEC LA PARTIE OPPOSÉE DES SOUPAPES, À L’AIDE LEVIER DU BRISE-TALON, ET FINISSANT PAR LES VALVES, EN ÉVITANT TOUTE PRESSION LATÉRALE SUR LES VALVES POUR NE PAS LES ENDOMMAGER.  Les valves doivent être dans une position naturelle, sans forcer.

Comme tout est bien lubrifié, tout doit être en place, sinon, bougez légèrement jusqu’à ce que la valve de la chambre NoMousse soit en position. Serrez l’écrou de soupape à la main, en lubrifiant le filetage pour qu’il ne se coince pas. Gonflez le NoMousse jusqu’à 4 Bar. Avec 2 Bar dans le NoMousse, il suffit de perler le pneu tout-terrain et de le maintenir fermement sur tout le contour de la jante. Vérifiez le le réglage et que la position de la valve du conduit est correcte. L’anneau qui forme le «nomOusse» doit se centrer naturellement avec celui formé par la jante. Si après avoir gonflé le nomOusse et le talon du tout-terrain on constate que la valve caoutchoutée n’est pas bien positionnée vers l’extérieur, dégonfler en enlevant noyau de la valve et faire rebondir la roue contre le sol, avec les valves relevées. Gonflez à nouveau. Les pressions recommandées sont respectivement comprises entre 4 et 6 bars pour une utilisation normale ou extrême. N’oubliez pas que l’étanchéité se fait par pression. Si on met plus de pression sur le tout-terrain, il faut garder une différence minimum avec la nomOusse de 3,5 bars.

Avant de gonfler le tout-terrain, retirez  l’intérieur de sa valve et mettez 150 cc de gel anti-crevaison à base d’eau – afin qu’il puisse être nettoyé – même le gel douche est un bon substitut. Ce gel est utilisé pour recouvrir les pores, éviter l’usure du nomOusse et les dommages dus aux chocs secs contre le tout-terrain. Tant que la pression est maintenue sur le NoMouse, le pneu tout-terrain sera fermement attaché à la jante et scellera son bord. Même s’il perd toute sa pression le tout-terrain , on peut toujours rouler raisonnablement bien, sans les sauts typiques qui se produisent avec le frein de jante qui ne tient qu’en un seul point. La pression d’utilisation tout-terrain dépend du type de pneu et du goût de l’utilisateur. Même avec des boyaux moyens / souples, il est fréquemment utilisé entre 0,4 et 0,5 bar, atteignant jusqu’à 0,2 bar, parfois et toujours avec du gel à l’intérieur du tout-terrain.

Retirer le noyau de la chambre nomOusse, retirer l’écrou de valve à la main, sans forcer pour ne pas couper la gorge, et pousser les deux valves à l’intérieur pour qu’elles soient desserrées. COMMENCER AVEC LA PARTIE OPPOSÉE DES SOUPAPES, À L’AIDE D´UN LEVIER, sans appuyer dessus. Appliquez du lubrifiant de montage sur tout le bord du tout-terrain et retirez UNIQUEMENT le pneu en commençant par la zone de la valve, sans prendre la nomOusse qui reste sur la jante. Répétez la même chose de l’autre côté. 5º Poussez sur les deux -jantes et nomOusse- au bas du pneu tout-terrain et retirez-les en tirant la jante par le côté. Nettoyez bien le tout, lubrifiez .. L’assemblage se fera dans l’ordre inverse.

A.- ENTRETIEN DU NOMOUSSE PRO: Vous n’en avez pas besoin d’autre que ceux déjà mentionnés, démontez soigneusement pour ne pas l’endommager, faites un assemblage propre et bien lubrifié. Maintenez la pression entre 4 bars et 6 bars et peut ainsi être réutilisée plusieurs fois.

B.- LE NOMOUSSE PERD DE LA PRESSION: Il peut s’agir de la valve ou de la caméra. S’il s’agit de la caméra, elle doit être démontée et remplacée, en vérifiant qu’il n’y a pas de brochette ou de saillie sur la jante ou NoMousse. Il peut être essayé avant avec un gel anti-crevaison. En dessous de 4 bars, son fonctionnement n’est pas garanti.

C.- LE PNEU TOUT-TERRAIN A FAIBLE FUITE: Si les consignes de montage ont été respectées, la perte de charge en une semaine sera inférieure à 0,2 Bar.Si elle est plus élevée, elle peut être due à une légère crevaison ou à un joint défectueux. Tenez compte du fait que la longueur à sceller est de 3 mètres et que la surface interne du tout-terrain n’est généralement pas lisse. Vérifiez en mettant la roue dans l’eau par sections.

Si l’air sort par les rayons ou le contour des valves, il y a une fuite entre le tout-terrain et le NoMousse en raison de saleté, de corps étrangers ou d’un manque de gel. Il doit être démonté, nettoyé et assemblé conformément aux instructions. Vérifiez que le conduit et sa vanne ne présentent aucune fuite.

Si une crevaison est trouvée, retirez-la, dégonflez et scellez en insérant du cyanoacrylate dans le trou ou réparez avec un kit pour les perforation ou à mèche.

D.- PONCTURE ÉPAISSE DANS UN PNEU TOUT-TERRAIN: Vous pouvez conduire sans pression, avec prudence. Réparez avec un kit pour les perforations de type mèche tubeless. S’il était trop épais, il pourrait avoir besoin d’un patch à l’intérieur du tout-terrain.

E.- PONCTURE PNEU + NOMOUSSE: C’est difficile mais sur le terrain tout est possible. Lorsque nous crevons le NoMousse, nous manquons de frein de pneu, le pneu ne tient pas sur la jante, il tourne et peut se détacher. Avec 5 m de corde polyamide 4 mm -60 gr de poids-, enveloppant le pneu et la jante étroitement, tous les trois rayons, nous pouvons avancer lentement. Dans tous les cas, cette corde est un élément de sécurité très utile en enduro.

 

Motos Enduro Offroad utilisant NomOusse Tubeless

Des clients satisfaits

Avis clients utilisant NomOusse Pro

NOMOUSSE,
VOTRE MARQUE TUBELESS
POUR ENDURO

Fermer le menu
×

Panier